Pourquoi cibler le Musée canadien de l’histoire?

1. Le Musée est une des institutions les plus renommées au Canada

Why history museum 1 FR

Plus d’un million de personnes visitent chaque année le Musée canadien de l’histoire, situé sur la rivière des Outaouais en face de la Colline parlementaire. Abritant d’innombrables trésors culturels et patrimoniaux, ce musée présente notamment la plus grande collection intérieure de totems au monde. Ses précieuses expositions en font une des institutions culturelles les plus renommées et dignes de confiance au pays. C’est justement pour cette raison que l’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) en profite comme plateforme pour promouvoir les intérêts des énergies fossiles.

2. L’ACPP tente de projeter une fausse image de ses activités

Why history museum 2 FR

L’ACPP commandite depuis plusieurs années des expositions au Musée canadien de l’histoire, y compris la salle de l’Histoire canadienne, une gigantesque installation sur trois niveaux qui sera inaugurée cet été dans le cadre du 150e anniversaire du Canada et qui promet d’attirer des millions de visiteurs dans la région d’Ottawa et Gatineau.

L’ACPP a déjà tenté de profiter de sa relation de commanditaire avec le Musée pour influencer le contenu des expositions afin de présenter les activités pétrolières sous un meilleur jour. Au moment où l’ACPP redoublait ses efforts de lobbying pour affaiblir et réécrire les lois environnementales du Canada, le président-directeur de l’ACPP était cité dans un communiqué de presse du Musée de l’histoire, vantant le développement des ressources d’énergies fossiles.

Les activités dangereuses de l’industrie pétrolière n’ont pas leur place dans un musée national.

Commanditer des expositions de ce genre facilite l’accès aux politiciens et aux gens d’affaires pour l’ACPP, et permettent ainsi au lobby de mieux promouvoir les intérêts des entreprises les plus puissantes et polluantes au monde.

3. L’ACPP appuie des pr Les valeurs du Musée sont incompatibles avec celles de l’ACPP

Why history museum 3 FR v2

Le Musée canadien de l’histoire a pour but « d’accroître la connaissance, la compréhension et le degré d’appréciation des Canadiens à l’égard d’événements, d’expériences, de personnes et d’objets qui incarnent l’Histoire et l’identité canadiennes ». Il s’efforce de représenter « autant une source d’inspiration et de connaissance qu’un lieu de recherche et de divertissement qui appartient à tous les Canadiens ».

Pour sa part, l’ACPP est là pour aider l’industrie pétrolière à maximiser ses profits, quitte à affaiblir nos mesures de protection de l’environnement, à promouvoir des intérêts qui portent atteinte aux droits autochtones et à bloquer les plans d’actions sur les changements climatiques. Autrement dit, son mandat consiste à favoriser les intérêts de l’industrie pétrolière en ignorant à la fois la science et l’Histoire.

Ces deux missions sont fondamentalement incompatibles.

Dites au Musée de se placer du bon côté de l’Histoire en rompant ses liens avec l’ACPP.

L’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) est le groupe de pression officiel pour le secteur pétrolier et gazier canadien, dont les membres produisent plus de 90% du gaz naturel et pétrole brut au Canada. C’est le lobby relié aux énergies fossiles le plus puissant du pays.

L’ACPP s’oppose farouchement aux mesures de protections environnementales, à l’action sur les changements climatiques, et appuie des projets qui portent atteinte aux droits autochtones. Nos musées, qui sont des institutions culturelles renommées et dignes de la confiance du public, ne devraient pas être une plateforme de promotion pour des intérêts qui cherchent activement à détruire les mesures mises en place pour la protection de la planète et des droits autochones.

Signez la pétition aujourd’hui pour dire au Musée canadien de l’histoire ne pas se compromettre avec l’industrie pétrolière et de rompre ses liens avec l’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP).